• Prisonniers du soleil

    Photo du 2013-05-01 à 16.18Ce qui peut être banal pour l'Africain et le camerounais que je suis ne l'est pas forcément pour le québécois. Jamais je n'aurai pensé que le soleil était synonyme de beau temps car même sous la pluie ou à -20 dégrés sur un chemin de glace et chaudement habillé, je trouve que le temps est beau. Je reviens de Montéal où j'ai pu voir les gens de bonne humeur et la dernière fois que j'ai vu les gens ainsi, c'était à pareille date l'année dernière. Je me rends donc compte que celui qui est à l'origine de cette bonne humeur n'est pas moi ôooooo que non, quelle déception. C'est le soleil. 

     

    Lorsque je suis arrivé au travail, j'ai pu voir mes collègues à la production des Trempettes à Barrette vouloir partir de bonne heure afin de profiter de la journée disent-ils. Mais pourquoi leur ai-je demandé ? Mais Félix, as-tu vu le beau soleil m'ont ils répondu à l'unissons.  Ah ben! Gadons ça ! Le beau soleil. Moi ça me brûûûûûûle le soleil !!! Constatez par vous même. Plus bonzé que moi, tu meurs! 

    Le soleil, le soleil, tu parles de quelque chose.  C'est fou comment pour moi c'est tellement banal le soleil et de voir à quel point ce soleil si rare peut mettre des gens en déconfiture et tuer leur envie d'être. Aussi loin que je me souvienne alors que j'étais au Cameroun, je détestais le soleil et j'avais d'ailleurs dit à mes parents qu'un jour j'irai vivre au Canada et lorsqu'ils m'avaient demandé pourqoui, je leur avais répondu: Parce qu'il fait froid.  Je déteste ce pays chaud qui me fait pousser des acnées sur la face, ce qui réduisait toutes mes chances de séduire les filles, en plus le soleil me faisait transpirer comme jamais et malgré l'application des désodorisants, je puais comme un mouton et plus, il faisait chaud, plus je transpirais et plus je transpirais, plus je puais et plus je puais, plus les filles s'éloignaient de moi. Pourqoui pensez-vous qu'on dit souvent que les africains ont une forte odeur? Ah ha, vous le savez maintenant, parce qu'ils ont chaud. Ils transpirent et cette transpiration provoque des odeurs nauséabondes et pestilentielles. Remarquez que je pue toujours mais le froid du Canada ou du Québec si vous voulez camouffle mon odeur !! (rires)

    Photo du 2013-05-01 à 16.19 #7

    Je ne comprennais pas pourquoi je voyais des hommes blanc dans le rue au Cameroun, je me demandais tout le temps ce qu'ils venaient faire dans un paus aussi chaud et en plus un homme blanc qui vit en Afrique n'est plus blanc, non, non,non, nooo, nop, niet, nicht, no,  il est rouge comme une tomate cerise. Et moi je voulais quitter l'épouventable chaleur et surchauffée du Cameroun pour me refroidir dans  un pays nordique et j'avais choici le Canada, laissant ainsi mes parents dans une consternation totale. Ils devaient penser que j'étais fou mes parents.

    Photo du 2013-05-01 à 16.19 #4

    Aujourd'hui, je vis au Canada et j'ai choisi le Québec la plus belle des provinces et  depuis près de 12 ans,  j'aime toujours ce pays froid. D'ailleurs, je vous met au defi de trouver un Africain qui aime autant le froid que moi. Ils sont aussi rares que le soleil l'hiver. Lorsque je vois des compagnies faire de l'argent ici avec des lampes à energie encore appélées luminothérapie afin de lutter contre la dépression hivernale, je me dis Bon dieu de bon coeur, fallait y penser car j'ai pu constater que  sans soleil, point de terrasse, point de vacances dans le Sud, point de bonne humeur, point de joie de vivre et en revanche l'arrivée du soleil sonne comme un liberté retrouvée et tout cela me montre à quel point, on peut être prisonnier dans notre tête sans être en prison à cause d'une maudite boule de feu située à des millions de km de notre planète.

    Pendant que mes collègues et employés courrent les terrasses et finissent leur travail au plus sacrant, moi, devinez ce que j'ai fait. Je me suis enfermé dans mon bureau et j'ai  mis le climatisseur en marche. Pendant que vous retrouvez votre liberté, moi je rentre dans ma prison parce que je n'aime pas le soleil car il me rappelle mon douleureux enfance, mon adolescence difficile et il me rappelle surtout pourquoi je voulais vivre au Canada. Comme je suis heureux de vivre ici. Ah!! Vivement l'hiver. 

    Allez-y peuplez les terasses, dansez, rigolez, criez à gorge déployée, dénudez-vouz, bonzez-vous, embrassez qui vous voulez et buvez à ma santé.  Quand le soleil sera parti, reveillez-moi s'il vous plait. 

    Et puis qui avait dit que beau temps rimait avec soleil ? Hien! C'est qui le mec ou la dame qui a décidé que le soleil était synonyme de beau ? C'est la fille de la météo ? Colette Provencher ? Qui je veux le savoir ?  Je ne suis pas en accord pantoute! 

    C'était le névrosé Félix le chat dans sa prison climatisée.Photo du 2013-05-01 à 16.19 #3

     

    Et vous? Bikini, boxer ou pyjama en laine.

     

    Je vous aime les ami(e)s. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :