• Ô secours, aidez-moi !

     

    J'ai de bonnes questions pour vous aujourd'hui. Mon ami Marc-André est en instance de divorce avec sa femme. Pour le moment, il vit chez moi en attendant les procédures car la tension entre sa femme et lui est électrisante. 

    Marc-André et sa femme sont mariés depuis 7 ans. Ils ont trois enfants de 7, 4 et 2 ans.

     

    Il est programmateur analyste et il gagne 80,000$ net par an. Sa femme est éducatrice avec un salaire de 22,000$ net. Malgré qu'ils soient mariés, madame a décidé qu'il fallait mieux que leur compte-conjoint soit fait au prorata (contribution proportionnelle aux salaires) donc, tous les paiements d'hypothèque, d'électricité, de câble, de scolarité, de  garderie, de bouffe, sorties loisirs et des deux autos sont au prorata. Marc-André paie toujours 75% de la facture et madame paie 25 % 

    Toutes les dettes contractées sont aux deux noms. Maintenant que les carottes sont cuites entre les deux, c'est presque la guerre car madame veut tout et n'accepte plus le fameux prorata.

    Une fois la maison vendue, non seulement madame veut la moitié, mais elle veut  la moitié de tous les biens. Mon ami explose car il n'est pas en accord. Madame veut quand même que mon ami continue de payer sa dette de la caravane familiale au prorata en plus de payer la sienne.  

    Question: Est ce que le prorata marche seulement lorsque les deux sont en paix ?  Doit-elle récupérer le fameux 25% de tous ses investissements ou mérite-elle vraiment la moitié? Mieux encore Marc-André a-t-il droit à 75% de la maison ? En passant leur maison vaut 350,000$ et le profit si vendue est évalué à 150,000$ pour les deux. 

    Ô secours aidez-moi. Pour une fois que j'ai besoin de vous. Mon ami veut aller en médiation mais elle ne veut rien savoir.

     

    PS: La raison de leur séparation est bien banale:  Voici les deux versions:

    Madame m'a dit que mon ami Marc-André est paresseux, qu'il ne fait jamais rien comme tâche à la maison et qu'elle veut un homme plus entreprenant.

    Marc-André me dit qu'elle a toujours fait les tâches et ne lui a jamais laissé la chance de faire quelque chose parce que ce n'était jamais à son goût. 

     

    Quelle est votre opinion ?

    C'était Félix le chatphoto du 11-10-02 à 14.12 #2


  • Commentaires

    1
    Mark
    Dimanche 22 Janvier 2012 à 20:18
    Je crois que si ou quand les 2 partis aurons le désir que les choses avancent correctement, des petites chicanes sur le ménage ou le lavage seront plus drôles que morbides. Si l'Amour est toujours là et le désir d'être heureux en couple est encore vivant, chaque parti pourra se retrousser les manches et arrêter de se trouver des raisons plus ou moins bonnes pour foutre le bordel dans la maison. Pour ma part, si je me fie à se qui est dit plus haut, je crois que ce couple manque de maturité et de volonté et fonce à toute vitesse dans le mûr. Ce qui aura pour effet directe de faire très mal aux deux partis. Pour éviter ce fait, il est plus que temps d'arrêter tout de suite les enfantillages, remettre les vraies valeurs du couple à l'avant plan et refaire les fondations sur du solide. De cette facon, qu'on mette les bas dans le tiroir du bas ou du haut n'aura pas autant d'importance pour le couple en question. Donc, bonne chance.....
      • felixlechat1 Profil de felixlechat1
        Dimanche 22 Janvier 2012 à 21:41
        J'attends les autres commentaires, c'est intéressant.
    2
    Mark
    Dimanche 22 Janvier 2012 à 20:19
    3
    felixlechat1 Profil de felixlechat1
    Dimanche 22 Janvier 2012 à 21:48
    Vos commentaires seront affichés automatiquement mais attention, je me réserve le droit de supprimer les commentaires belliqueux. Restons civilisés. Merci Félix
    4
    bellisa
    Lundi 23 Janvier 2012 à 03:00
    Mon cher Félix... tout ceci devrait être assez simple... Dans un premier temps, ces deux êtres qui s'aimaient avait convenu d'un commun accord de vivre ensemble et que chacun paie sa partie selon leur capacité donc en fonction de leur salaire. Ce qui me semble tout à fait convenable et normal. Une fois que ceci a été bien entendu, les deux tourteraux ont décidé d'avoir d'un commun accord des enfants. Ils ont une belle progéniture de trois enfants. Cette descendance fait l'orgeuil de la maman et bien sûr du papa également. Ils continuent de s'offrir des biens selon leur entente du début. Tout ceci fait maintenant partie des biens qui aident toute la famille. Nous appelons ça le patrimoine familiale. Lorsque la cassure arrive ou que les carottes sont cuites comme tu le dis si bien... Il arrive le moment où il y a séparation de ces biens donc du patrimoine familial. N'oublions pas une chose... d'un commun accord Mme a bossé selon ses capacités, sa formation académique, le temps qu'elle a décidé d'y consacrer versus un temps accordé également à sa famille (la même que celui de ton ami, en passant). Ceci était d'ailleurs des choix de couple. M n'a rien dit sur ce que la dame faisait et rapportait comme salaire. Il a accepté, aimé et décidé que tout ceci était parfait pour le meilleur de la famille. Mme n'a peut-être pas rapporté en terme de $$$$ autant que M. Par contre, elle a probablement fait des tâches et apporté des soins à sa famille que M. ne pouvait pas faire car il travaillait fort pour pouvoir rapporter un gros salaire. Rappelons que tout ceci était parfait pour les deux alors qu'ils s'aimaient beaucoup.... De façon tangible Mme n'a peut-être pas rapporté les dollars que M était en mesure de rapporter par contre elle a aussi fait des choses et tout ceci dans le bien de la famille et de son conjoint qu'elle aimait beaucoup. Pouvez-vous me dire maintenant pourquoi elle ne pourrait pas avoir la moitié du travail, des efforts qu'elle a mis afin que toute sa famille, y compris son conjoint, soit heureuse?
    5
    WhiteNina
    Lundi 23 Janvier 2012 à 19:11
    Je suis tout à fait d'accord avec vous bellisa. Le temps passé à s'occuper de sa famille ne se compte pas en $$$ mais doit peser dans la balance!
    6
    Dis Julien
    Lundi 23 Janvier 2012 à 20:16
    Même si je n'appouve pas cette séparation dûe à la raison banale comme vous le dites si bien, je désapprouve le fait que l'homme doit perdre ses 75% des parts. S'il a toujours payé cette somme alors il mérite 75% des parts. La règle de partage s'applique dans les deux sens, c'est à dire quand les couples sont solidaires et lorsque ceux-ci ne le sont plus. Elle veut vraiment le vider cette femme. White Nina et Bellisa sont sans doute des femmes et je comprends votre opinion lorsque vous parlez de tâches mais c'est subjectif ! Ici en France en tout cas, ce sera ainsi, pour le Québec, je ne sais pas trop. Merci de nous faire grincer les dents Félix
    7
    Eunice
    Lundi 23 Janvier 2012 à 23:53
    Très drôle de question. Ce n'est pas que je m'en fous mais je plainds les personnes mariées. Ils crient à l'amour et se vantent d'être unis pour l'éternité, or l'éternité pour eux c'est sept ans. Honnêtement, je ne suis ni pour la femme, ni pour ton ami mais je suis en accord avec Julien. Si Marc-andré, votre ami a été nul dans les tâches ménagères, je suppose qu'il était meilleur ailleurs et madame nulle dans certaines choses, alors le prorata est valide dans les deux sens. Mais il doit verser une pension à madame pour les enfants si c'est elle qui garde les enfants.
    8
    Lavalois
    Lundi 30 Janvier 2012 à 18:36
    Hummmmm, bonne question. Je ne sais pas où me placer. D'après les commentaires ci-dessous madame devrait avoir la moitié des ventes. Je crois que non...lol. Je n'ai pas d'enfants c'est sûr mais j'estime que monsieur paie déjà assez.
    9
    Lavalois
    Lundi 30 Janvier 2012 à 18:37
    Hummmmm, bonne question. Je ne sais pas où me placer. D'après les commentaires ci-dessous madame devrait avoir la moitié des ventes. Je crois que non...lol. Je n'ai pas d'enfants c'est sûr mais j'estime que monsieur paie déjà assez.
    10
    Eddy Plante
    Mardi 31 Janvier 2012 à 00:56
    Moitié-moitié ou réconciliation.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :