• J'ai soif de libertés.....

     Très souvent les têtes dirigeantes Africaines pensent que le pouvoir leur est dû. Ils gèrent leur pays avec un bras de fer, dictent et règnent en maître et roi. Tout ceci se fait dans un climat d'appauvrissement de sa propre population. Une incapacité crasse de ses gouvernements de réaliser de vrais projets de société qui puissent galvaniser ses citoyens. 

    La révolution tunisienne sonne -t-elle la fin des dictateurs Africains ou ailleurs dans le monde ?

    Celle révolution à la tunisienne me rapelle celle des français en 1789, un moment crucial de l’histoire de France, puisqu'elle marque la fin de l'Ancien Régime et le passage à une monarchie constitutionnelle puis à la première République. Elle a mis fin à la royauté, à la société d'ordres et aux privilèges. Elle nous a légué la Déclarations des droits de l'homme et du citoyen, qui proclame l'égalité des citoyens devant la loi, les libertés fondamentales et la souveraineté de la Nation, apte à se gouverner au travers de représentants élus. Plusieurs milliers de personnes trouvèrent la mort durant cette révolution. 

     Les Egyptiens, les Yéménites, les Jordaniens, les Algériens ont légitimement soif de libertés, d'accès au travail, à un logement. Il est tant que ces dictateurs aient un peu de frousse. Il est tant qu'ils comprennent qu'ils ne peuvent tromper le peuple impunément et à tout le temps. 

    Comme une personne immigrante, je suis très heureux de voir enfin des personnes manifestées pacifiquement. On n'a plus besoin des armes en 2011 pour chasser des dictateurs ou leur faire la guerre. Il est aussi tant que les armes se taisent afin de laisser le peuple crier son raz-le-bol sans avoir peur de se faire tuer. Je donne ma voix, ma rage, ma colère à ses gens qui ne désirent qu'une seule chose, un peu de liberté bon sang !


    On ne peut plus fuir nos pays pour désespérément demander un statut de réfugié politique ailleurs. On ne peut plus peupler indéfiniment d'autres pays qui ne demandent eux aussi que de vivre en paix. On ne peux plus toujours frapper aux portes des pays dits riches pour profiter d'un travail et de vivre convenablement alors que dans nos propres pays, les ressources y sont aussi mais les gouvernements mal intentionnés les saisissent et les gardent pour eux exclusivement. 


    Vivement que le monde change et que les puissances occidentales arrêtent de soutenir ces dictatures. Je suis si chanceux de vivre au Canada, un pays qui m'offre le droit de m'exprimer librement et je souhaite à tous mes frères Africains et partout dans le monde de jouir d'une telle liberté. Je serai très heureux de retourner un jour au Cameroun et de m'exprimer librement sans craindre de me faire arrêter par les autorités et me faire abattre sans procès.

    Je l'espère un jour,

    je l'espère un jour, je l'espère.

    Ce jour où les gens seront libres de choisir leur gouvernement et que celui-ci les respectent.

    Une vraie démocratie est-ce trop demander ? !


    Comme la révolution française a donné naissance à une république démocratique, l'heure aurait-t-elle enfin sonné pour les pays du tiers monde ? 

    Ma gueule sera la gueule des gueules qui n'ont point de gueule pour paraphraser le grand poète Aimé Césaire. Face à des injustices, Je ne me la fermerais point.  Il est temps que les choses changent pour le mieux.

    Quand on est pauvre, on n'a plus rien à perdre. Ces personnes qui meurent pour changer l'histoire de leur pays sont des martyrs.


    Bravo aux gens qui provoquent de vrais changements  et qui meurent pour la bonne cause. N'oublions jamais que le pouvoir réel appartient au peuple et non aux dictateurs. 


    Félix Nitiwé et son coup de gueule. 

     

     
     

  • Commentaires

    1
    St
    Mercredi 2 Février 2011 à 03:03
    Voici du grand Félix Nitiwé.
    Tu as toujours été passionné pour la politique et les changements. Tu dois faire de la politique Félix, J'ai beaucoup d'admiration pour toi. Oui le peuple jadis opprimé dit non et les Africains doivent aux aussi vivre dans leur pays en paix.

    Bravo mon cher Félix, tu viens de me redonner le goût d'y croire. Je suis Camerounais comme toi et je veux aussi du bien pour notre chère patrie.
    2
    Eve Lagac
    Mercredi 2 Février 2011 à 03:21
    Vivement les libertés et le changement de régime.
    Bravo pour ce rappel historique sur la révolution française, je me coucherai plus intelligente ce soir. Je suis nulle en histoire. J'admire ceux qui immigrent pour fuir la dictature dans leur pays. T'es vraiment fin d'écrire tout ça. On ne se connait pas mais je lis beaucoup ton blog. Ceci est mon premier commentaire et je voulais te dire lâche pas, c'est bien ce que tu fais.

    Eve
    3
    Jean-Pierre Normand
    Jeudi 3 Février 2011 à 00:31
    Je partage ton billet Félix. Il est tant que les Africains se mobilisent et bâtissent leur continent car vous avez beaucoup de richesse et des moyens intellectuels pour y arriver.

    Félicitations pour ton blog.
    4
    Salomon
    Jeudi 3 Février 2011 à 00:37
    Un beau coup de gueule. Belle explication des choses.
    Blog facile à lire et bien rédigé.
    Je vous admire moi aussi.
    Bravo et vive les révolutionnaires.
    5
    Herman
    Samedi 12 Février 2011 à 05:56
    Bien dit Félix.
    Tu as tellement raison mon cher. J'aimerai retourner moi aussi dans mon pays et pouvoir vivre librement, loin du froid d'ici.
    Je reconnais toutes les merveilles que ce pays m'a apporté et ma famille aussi mais on aimerait retourner vivre chez nous en P A I X.

    Félicitations pour ce blog.
    6
    felixlechat1 Profil de felixlechat1
    Samedi 12 Février 2011 à 05:58
    Vive les libertés. Vive la démocratie, puisse le pouvoir revenir au peuple.
    7
    Ahmed sallam
    Lundi 21 Février 2011 à 15:31
    inch Allah, que la terre des hommes leur revienne.

    Merci monsieur pour votre article. Vous aviez tout compris.
    8
    Malik
    Samedi 26 Février 2011 à 22:55
    Tu as de la justesse dans tes propos. La liberté elle s'arrache, jamais on ne te la donne. Elle s'arrache et à quel prix ? Les libyens la paient très cher.
    Mais il le faut. Il n'y aura jamais pire de Khadafi.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :